Menu

Notre perspective

Le maraîchage en permaculture : une réponse efficace aux défis écologiques et alimentaires de demain

Les défis auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui doivent nous amener à changer un certain nombre d’habitudes voire à changer certains modes de vie en termes :

  • D’alimentation : autosuffisance, gâchis alimentaire, impact de l’alimentation sur la santé, qualité nutritionnelle des aliments…
  • D’énergie : changements climatiques, nécessité de diminution de l’utilisation des ressources non renouvelables et de descente énergétique
  • D’environnement : préservation de la biodiversité, régénération des écosystèmes…

La permaculture est un système conceptuel inspiré du fonctionnement de la nature. Signifiant au départ « agriculture permanente », le concept s’est élargi pour devenir « culture permanente », dans le sens de durable

Appliquée au maraîchage, les applications de la permaculture sont particulièrement pertinentes et permettent de concevoir des écosystèmes harmonieux, durables, économes et productifs (principalement sur des petites surfaces). En raccourcissant les cycles de production et de distribution des fruits et légumes, en préservant la biodiversité par la non-utilisation de pesticides et produits chimiques et en améliorant la qualité nutritionnelle des aliments, le maraîchage en permaculture constitue une réponse pragmatique aux enjeux actuels. Prônant l’autosuffisance et l’abandon des machines fonctionnant avec des énergies fossiles, il permet de répondre à nos besoins humains tout en respectant et améliorant notre environnement.

En savoir plus sur la permaculture

Les domaines et châteaux : une tradition vivrière historique à revaloriser

Le développement d’une activité maraîchère sur leur terrain permet de revitaliser le rôle des châteaux et domaines dans leur environnement local et leur tradition historique de centres nourriciers.

Disposant très souvent de potagers, les châteaux constituaient, par nature, les centres vivriers des territoires. Conçus pour l’utilisation des techniques du maraîchage traditionnel, les potagers de châteaux et domaines historiques présentent aujourd’hui l’avantage de pouvoir proposer un modèle économique et architectural précis, « garanti historiquement ».

Alors que la France compte des milliers de châteaux à travers son territoire, la plupart d’entre eux ont perdu leur fonction nourricière et territoriale. En réoctroyant à ces sites patrimoniaux leur usage d’origine, l’association Les Domaines Potagers souhaite contribuer à leur revalorisation par la mise en œuvre d’un modèle économique pérenne, la création d’emplois locaux et l’attractivité touristique (visites à thèmes, visites ludiques, ateliers pédagogiques, etc.)

Les jardins-potagers des châteaux et domaines historiques représentent donc un formidable potentiel pour faire revivre une vie culturelle, sociale et économique locale.

La territorialité alimentaire

Présents dans toute la France – on considère les châteaux aussi nombreux que le nombre de communes -, la majorité d’entre eux ont encore leur potager, souvent clos de murs, mais généralement non exploités.

Les « domaines potagers » représentent donc un formidable potentiel pour accueillir une activité maraîchère collaborative et permettre aux populations locales de se nourrir à proximité. Le Département du Loir-et-Cher et l’agglomération de Blois sont pionniers en France sur le sujet de la « territorialité alimentaire » : promouvoir les circuits-courts dans un rayon de 25 kms maximums. C’est pour répondre à ces enjeux actuels et futurs que nous avons créé l’association Les Domaines-Potagers.  

En savoir plus sur le Projet Alimentaire Territorial (PAT).

Se réapproprier la nature

Par leur restauration, les jardins-potagers de châteaux et domaines historiques offrent des occasions uniques pour accueillir des activités de sensibilisation à la nature et à l’environnement : visites à thème, animations, accueil de scolaires, chantiers bénévole, chantiers d’insertion, projets collectifs et locaux, etc.

Ils sont surtout une opportunité majeure de formation du plus grand nombre de personnes déconnectées de la nature (urbains, péri-urbains et autres).